Au fait, ça donnait quoi le dernier match de Neymar avec le PSG?

0
2

C’était un samedi après-midi un peu frais du mois de mai, devant 14.728 spectateurs. Le soleil était de la partie en cette Sainte-Estelle. Le PSG avait validé son sacre de champion de France trois semaines plus tôt, avait perdu la finale de Coupe de France contre Rennes aux tirs au but deux semaines auparavant et ne jouait finalement presque que pour la parade. Car oui, c’est sans doute le stade Raymond-Kopa qui, le 11 mai dernier, aura été témoin de ce qui pourrait être le dernier match de Neymar avec le club parisien.

Le dernier, en raison d’une suspension du Brésilien. La veille de cette victoire 2-1 comptant pour la 36e journée de Ligue 1, le joueur de 27 ans avait appris sa sanction, consécutive à son coup de sang sur un spectateur dans les tribunes du Stade de France, après la finale de Coupe: trois matchs ferme de suspension et deux avec sursis. Ce qui l’a d’ailleurs privé du Trophée des champions remporté par le PSG (2-1 contre Rennes) le 3 août dernier.

Buteur… de la tête et passeur

En instance de départ, désireux de retourner au Barça, Neymar était, ce 11 mai, en mode pirate. Avec son bandeau bleu marine autour de la tête, il avait d’ailleurs marqué à la 20e minute… de la tête justement, chose assez inhabituelle (c’était son premier en Ligue 1 de la tête), façon “Luis Suarez”, sur un caviar venu de la droite et signé Dani Alves (parti à Sao Paulo après la fin de son contrat parisien).

Il sera aussi passeur pour le but d’Angel Di Maria à la 58e, après une incursion sur la gauche de la surface, sur un centre du bout du pied et en retrait. Vincent Manceau se souviendra aussi d’avoir subi un dribble au poteau de corner qui a laissé tout le monde admiratif.

Des derniers matchs peu flamboyants

Buteur et passeur, joli résumé des deux années du dribbleur brésilien, qui affiche des statistiques folles… mais aussi une ardoise de blessures monumentale. 28 buts et 17 passes décisives en 30 matchs toutes compétitions confondues pour sa première saison à Paris (19 buts en championnat, six en Ligue des champions, deux en Coupe de France, un en Coupe de la Ligue). 23 réalisations en 28 rencontres (15 en Ligue 1, cinq en Ligue des champions, deux en Coupe de France, un en Coupe de la Ligue) et 10 caviars la saison dernière.

Entre sa blessure contre Strasbourg le 23 janvier en Coupe de France et ce dernier match à Angers, Neymar avait disputé trois autres matchs de Ligue 1: contre Monaco (3-1) avec une entrée en deuxième période, lors de la défaite à Montpellier (3-2) puis lors du nul face à Nice (1-1) avec un penalty transformé. Pas flamboyant. Presque anonyme. Triste fin en somme.



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =