La fiche de Lille / Ligue 1 / Présentation / SOFOOT.com

0
12

Dauphin bondissant du PSG la saison passée, le LOSC a confirmé son bel exercice avec un été au soleil pour la compta. Résultat des comptes, c’est Christophe Galtier qui se retrouve avec une bonne charge de boulot pour huiler les rouages et faire carburer la machine. Alors, deux-chevaux ou Merco ?

Le coup de soleil

Voilà un été à faire regretter aux casinos Partouche d’avoir disparu de la liquette lilloise. Parce qu’avec dans les 90 millions d’euros de bénéf’ à ce jour, la campagne était toute trouvée : « Comme le LOSC, faites sauter la banque ! » Un braquage opéré en trois actes. Début juillet, les reconnaissances : achat de Timothy Weah (Paris, 10 M€), ventes de Youssouf Koné et Thiago Mendes (Lyon, 35 M€), les éléments se mettent en place. Mi-juillet, l’équipe s’étoffe : Benjamin André (Rennes, 8 M€) le 17, Virgiliu Postolachi (Paris, libre) le 18, et Domagoj Bradaric (Hajduk Split, 7,5 M€) le 19 viennent compléter le casting. Et puis l’opération finale, planifiée au 1er août : départs de Nicolas Pépé (Arsenal, 80 M€) et Rafael Leao (Milan, 30 M€), arrivées de Victor Osimhen (Charleroi, 15 M€) et Tiago Djalo (Milan, 5 M€). Les 200 millions d’euros de mouvement cumulés sont franchis. Moins d’une semaine plus tard, Yusuf Yazici (Trabzonspor, 16,5 M€) vient effacer les traces et prendre la tête des transferts entrants du club. Et ce n’est peut-être pas fini ! Reste à espérer que la saison soit de meilleure facture que le nouveau maillot, et que la team Boulanger ne passe pas du rire aux larmes en voyant son logo affiché sur tout un tas de camelote.

Le fait divers

À 49 kilomètres du stade Pierre-Mauroy, il flotte comme une odeur de vacances en ce mardi 16 juillet. Nous sommes dans la sémillante commune de Noyelles-sur-Selle, rue du Pont exactement, où un homme s’affaire à réparer sa caravane. Est-ce pour un week-end, pour une semaine, pour un mois ou pour le plaisir ? Nous ne le saurons jamais. Car peu avant 19h, le cric cède et le quadragénaire se retrouve coincé sous l’engin. Sa femme alerte rapidement les pompiers, qui extirpent un corps en arrêt cardio-respiratoire. Las, l’équipe du Smur n’en peut mais : le décès est déclaré. Un petit cric pour un grand choc.

L’équipe-type (4-2-3-1)

Maignan – Bradaric (ou Reinildo), Gabriel (ou Soumaoro), Fonte, Celik – Soumaré (ou Maia), André (ou Xeka) – Bamba, Yazici, Ikoné – Rémy (ou Osimhen).

Le mercato d’hiver

Éliminé en Ligue des Champions, à la ramasse en Ligue 1, le LOSC change d’entraîneur : bienvenue, Christophe Galtier ! Viré après une mauvaise série en octobre, Galette retrouve un club dans l’état où il l’avait trouvé en début de saison : en reconstruction. Il faut dire que dans les coulisses, Luis Campos continue à faire passer David Copperfield pour un Gérard Majax de bas étage. Bradaric ? Neuf matchs et prix doublé. Weah ? Deux buts et le jackpot en Premier League. Bamba et Ikoné ? Pas grand-chose, mais en go fast vers un Arsenal qui n’a (déjà) plus rien à perdre. Sauf qu’à force d’engranger la caillasse, Lopez peut frapper un grand coup : bam, Mbappé ! Lui-même : Kylian Mbappé Ndoumbe Yaba, 12 ans, milieu offensif à l’U.S. Roissy-en-Brie.

Ces trois choses vont se passer cette saison

  • … Anne-Sophie Roquette va donner un coup d’envoi fictif. 30 ans et 664 matchs au mic’ pour la désormais ex-speakerine, quand même.
  • … Mike Maignan va arrêter un penalty. Par mois.
  • … Loïc Rémy va être touché à la cuisse (ou au mollet) et « indisponible pour une durée de trois à quatre semaines » . Deux fois.

    L’oeil de l’ancien

    Fernando D’Amico, idolo : « C’est vrai que des joueurs-clé sont partis, mais je crois que les recrues vont bien s’adapter. Campos fait un super boulot, ils ont gardé les joueurs expérimentés comme Fonte, Rémy, c’est bon pour cadrer le vestiaire. Ça va être difficile de remplacer un joueur extraordinaire comme Pépé, mais ils ont pris beaucoup de talents pour faire le jeu à la lilloise, c’est-à-dire récupérer et sortir très vite. Peut-être qu’il va falloir quelques matchs pour faire prendre la mayonnaise, mais je crois qu’on va bien profiter cette année. Et avec Yazici, c’est la cerise sur le gâteau ! Pour la Ligue des Champions, j’ai joué la première, j’avais tellement peur à Manchester, je pensais « on va en prendre 7 ! » Mais on était tellement préparé. Ce n’est pas facile, mais Galtier est le meilleur coach de France, il va travailler l’effectif pour rivaliser. Moi, je n’ai pas peur. C’est pas facile du tout, hein ! Mais on peut rivaliser. Alors, allez le LOSC, il ne faut jamais lâcher ! Un abrazo ! »

    La pause fraîcheur

    Roubaix va vite te faire oublier tout ça, Yusuf.

    Paga va lui remonter le moral

    « Ouais je suis avec Benjamin là. Je peux t’appeler André ? (rires) Non sérieusement Benjam’, vous répondez pas présent, qu’est-ce qu’il se passe ? »

    « Ouais nan on est clairement en-dedans, j’ai les nerfs là, tout le monde se cache, moi le premier… »

    « C’est parce que c’est Rennes en face, tu veux pas faire de mal à tes potes, c’est ça ? Tu t’es pas trompé de vestiaire au moins hein dis ? (rires) T’as mis le bon maillot, il est rouge aussi celui-là ! (rires) »

    « (sourire gêné) Ouais nan mais il faut qu’on se parle, qu’on se dise les choses… »

    « Non mais sérieusement, tu te dis quoi toi quand tu vois ça ? »

    « Bah comme je te dis, il faut qu’on parle… »

    « Allez c’est bien on te le souhaite en tout les cas. »

    À Benjamin André, bientôt remplacé à la mi-temps d’un déplacement à Rennes

    Attention talent : Boubakary Soumaré

    On l’avait laissé sur une grosse perf’ à Lyon et un but ultra-important dans la course à la Ligue des Champions. On l’a retrouvé blessé lors du premier match du Mondial U20 en Pologne. Ce qui n’a pas empêché la côte de l’ancien Parisien de grimper : fin juillet, Gérard Lopez expliquait avoir « des grosses offres, à 40 millions et même un peu plus » pour son box-to-box aux 31 matchs de Ligue 1 dans les jambes. Sauf que la tendance serait bien de jouer une saison de plus dans le Nord, quitte à le faire via le combo transfert – prêt. Le temps d’apprécier son activité, sa projection et ses lourdes. Et de se dire que 40 millions, c’était pas cher payé, finalement.

    Le quiz

    Quatre ans après avoir échoué à son dernier barrage, Lille retourne en Ligue des Champions. Saurez-vous retrouver tous les clubs affrontés par le LOSC en C1 ?

    Par Eric Carpentier



  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Résoudre : *
    23 × 23 =